RDC: un meilleur accès aux livres dans la ville de Lubumbashi

La ville de Lubumbashi se dote, grâce à l'Institut français, d’une bibliothèque jeunesse et d’une bédéthèque. C’est une première. Cette institution culturelle vient d’acquérir plus de 600 nouveaux livres avec des thématiques très variées comme des bandes dessinées, des romans ou bien des contes africains. Cette initiative a pour intention d’attirer encore plus de jeunes à la lecture avec un meilleur accès au livre.

Avec notre correspondante en RDC, Denise Maheho

Teddy est élève au collège Imara de Lubumbashi. Son école a une bibliothèque mais ce jeune déplore la qualité des livres qu’elle contient: « Je vais souvent à la bibliothèque de l’école. Mais, bon….. Il n’y a pas vraiment des livres et c’est en mauvais état, vous voyez… »

Bertin est un autre élève passionné de lecture. Il recourt à sa famille pour avoir de quoi lire: « J’ai un oncle qui possède plusieurs ouvrages. Souvent, j’emprunte chez lui. »

Combler le déficit en livres

Ce jeune est loin d'être seul. Dans la ville de Lubumbashi, les bibliothèques sont peu nombreuses et tous les enfants n’y ont pas accès, explique Gabriel Mukendi, directeur d’école primaire: « Il y a des enfants qui aimeraient avoir accès aux livres mais ils n’ont pas ce luxe-là. Soit les bibliothèques sont là mais ne sont pas équipées, soit les écoles n’ont pas de moyens pour se doter des livres. »

Pour tenter de combler ce déficit, l’Institut français de Lubumbashi a, non seulement ouvert une bibliothèque pour les jeunes, mais se propose aussi d’amener le livre vers d’autres lecteurs vivant à la périphérie de la ville.

« Malles vagabondes »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles