RDC: l'armée congolaise a perdu le contrôle de Bunagana

À l’est de la RDC, l'armée congolaise a perdu le contrôle de la ville stratégique de Bunagana, frontalière avec l’Ouganda, après des affrontements contre le M23 ce week-end. Des militaires congolais ont été forcés de se replier du côté ougandais de la frontière.

Avec nos correspondants à Kinshasa et Kampala, Patient Ligodi et Lucie Mouillaud

Treillis neufs, bottes en caoutchouc et kalachnikov en bandoulière, les combattants se réclamant du M23 patrouillaient lundi dans les rues de Bunagana, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, désertés par les habitants. Contrôlant la cité, ils veillaient également sur les principaux points d’entrée de Bunagana.

Cette agglomération stratégique est restée coupée du reste de la région. Toute la journée, les motos et autres véhicules n’osaient pas s’y aventurer.

De son côté, l’armée congolaise parle d’une invasion de Bunagana par l’armée rwandaise. Elle affirme « que toutes les dispositions sont mises en place pour la reprise en main de la situation ». De son côté, le Rwanda nie toujours toute implication de ses soldats.

Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine, a encouragé Kinshasa et Kigali à résoudre tout différend par le dialogue et la concertation. À Kinshasa, un huis clos a été décrété à la plénière de lundi à l’Assemblée nationale pour discuter du sujet.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles