RDC: le M23 annonce la réouverture de la frontière à Bunagana

Dans l’est de la République démocratique du Congo, une semaine après la prise de Bunagana par les rebelles du M23, cette ville frontalière est toujours sous leur contrôle. D'ailleurs, lundi soir 20 juin, ils ont annoncé la réouverture de ce poste frontalier entre la RDC et l’Ouganda... permettant ainsi à la population ayant fui vers l'Ouganda de revenir à Bunagana.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Le porte-parole du M23 se met en scène devant la guérite du poste frontière de Bunagana, annonçant sa réouverture. « La population commence à revenir », indique le major Willy Ngoma dans cette vidéo, ajoutant « nous allons la protéger comme il le faut ».

Les autorités du Nord-Kivu ont aussitôt réagi, interdisant le trafic commercial via ce poste frontière. Dans un communiqué lundi soir, le gouvernement militaire du Nord-Kivu met en garde les commerçants et les commissaires en douane qu’il est interdit d’importer ou d’exporter des marchandises via le frontalier de Bunagana. « Toute personne dont la marchandise entrera par ce poste sera considéré comme fraudeur et collaborateur de l'ennemi », indique-t-il, ajoutant que cette mesure cessera dès la reprise de Bunagana par l'armée congolaise.

Un point de passage stratégique

Avec cette mesure, les autorités du Nord-Kivu veulent couper la rébellion de toute forme de revenu, car Bunagana est un point de passage pour les commerçants de la région qui opèrent entre l'Ouganda et la RDC. C'est un poste frontière qui, selon la Direction générale des douanes, génère plusieurs dizaines de milliers de dollars de recette douanières par mois.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles