RDC: l'ex-ministre de la Santé Oly Ilunga placé en garde à vue

La police congolaise a expliqué que l’ancien ministre de la Santé Oly Ilunga tentait de quitter le pays alors qu’il était interdit de sortie de territoire suite à une enquête judiciaire concernant l'utilisation de fonds publics dans la lutte contre Ebola.

Selon ses avocats, l’ex-ministre de la Santé n’a jamais refusé de répondre à l’invitation de la justice et il n’a jamais tenté de quitter le pays comme l’affirme la police.

Les mêmes sources renseignent que l’audition de ce samedi a tourné autour de la gestion d’une somme d’environ 4 millions de dollars américains destinée à la lutte contre la maladie à virus Ebola. Le ministre devait s’expliquait à partir des bordereaux de réception d’argent signés par le comptable du ministère.

Pour sa part, le docteur Oly Ilunga reconnaît, selon ses avocats, n’avoir géré que la moitié de cette somme, soit environ 2 millions de dollars américains. L’autre moitié aurait été décaissée alors qu’il n’était plus ministre.

Selon la police, l’ancien ministre sera déféré ce lundi 16 septembre au parquet général près la Cour de cassation. Trois autres de ses collaborateurs étaient également placés en garde à vue. Deux ont été remis en liberté et le troisième, conseiller financier au ministère de la Santé, est lui toujours en détention préventive.