RDC: l'ancien chef de l'ANR Kalev Mutond refuse de se présenter devant le parquet

·1 min de lecture

En RDC, convoqué suite à de nombreuses plaintes contre lui, Kalev Mutond, ancien administrateur général de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), rechigne à se rendre au parquet. Attendu encore mardi à l’office du magistrat, il ne s’est pas rendu et a demandé que ce dernier soit déchargé de ces dossiers.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Kalev Mutond réclame une protection spéciale en tant qu’agent de l’ANR, bien que sans fonction. Il ne se voit pas répondre aux bévues commises par tous les agents de l’ANR, dit-il. De leur côté, ses avocats dénoncent ce qu’ils qualifient de « dérive qui ne peut que nuire à la cohésion et à l’unité nationale ».

Kalev Mutond dénonce l'acharnement du magistrat instructeur

Kalev Mutond s’estime lui-même victime d’un complot et d’un acharnement ourdis notamment par le magistrat instructeur des dossiers le concernant. L’ancien super-flic a même écrit au Procureur général près la Cour de cassation pour solliciter que ce magistrat soit dessaisi des dossiers le concernant. Ce dernier n’a pas encore répondu.

La dizaine de plaintes recensées par ses avocats tournent autour des mêmes allégations : arrestations arbitraires, tortures physiques et morales, traitements inhumains et dégradants et tentatives d’assassinat.

Beaucoup de ces plaignants ont été arrêtés et détenus dans les cachots de l’ANR pendant les dernières années du régime de Joseph Kabila. Certains d’entre eux étaient actifs dans les manifestations et mouvements qui réclamaient le départ de l’ancien président de la République et l’organisation des élections dans le délai.

►À lire aussi : En RDC, les victimes de l’ancien chef de l’ANR Kalev Mutond passent à l'offensive judiciaire