La RDC lance plusieurs grands chantiers pour désenclaver le Kasaï

Le président Félix Tshisekedi séjourne depuis samedi à Kananga, dans le Kasaï. Le chef de l’Etat congolais a procédé au lancement des travaux de plusieurs infrastructures routières, la principale étant celle devant relier Kananga au port de Lobito en Angola. Cette route dont la construction a été confiée à une entreprise israélienne est très attendue par les populations de la zone, car cela pourrait avoir des retombées positives sur les échanges économiques.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda-Muzembe

Les travaux devront durer 24 mois, et cette route longue de 230 kilomètres passera par la bourgade congolaise de Kalamba-Mbuji, avant de rejoindre le port angolais de Lobito sur l’Atlantique.

Non seulement elle facilitera le commerce transfrontalier entre les deux pays, mais elle va surtout ouvrir le centre de la RDC à l’Afrique australe, a déclaré Alexis Gisaro, le ministre des Investissements. Selon lui, il s’agit ici de répondre au besoin exprimé par la population du Grand Kasaï depuis plusieurs décennies pour pallier au problème d’approvisionnement en produits de première nécessité en provenance du reste de la RDC, mais aussi de l'Angola.

Pour désenclaver totalement et définitivement le centre de la RDC, deux autres chantiers ont également été lancés. L’axe Kamwesha-Kananga long de 150 kilomètres pour relier Kananga à Kinshasa via Tshikapa, et la modernisation du réseau urbain dans la ville même de Kananga.


Lire la suite sur RFI