RDC: l’Observatoire de la dépense publique s’inquiète des dépassements budgétaires

En République démocratique du Congo (RDC), la société civile demande plus de transparence dans la gestion des finances publiques.

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), ONG spécialisée dans les finances publiques, alerte notamment sur un paiement irrégulier d’environ 50 millions de dollars américains en faveur de la dette commerciale, ces six derniers mois, ainsi que le signale Valery Madianga, porte-parole de l’Observatoire de la dépense publique, joint par notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa.

« L'État devrait en principe payer 48,8 millions de dollars, mais fin juin 2022 le gouvernement a payé la dette commerciale autour de 98,8 millions de dollars. Nous constatons un dépassement de 202,4 %, ce qui est totalement irrégulier. Nous disons que le dépassement budgétaire a généralement des indices de corruption ou des détournements de deniers publics. Il y a un sérieux problème.

Nous savons bien que dans notre pays, concernant la question de la dette publique, il y a toujours des rétro-commissions et avec cette allure, lorsque vous regardez la trajectoire, nous pourrions arriver à plus de 200 millions de dollars américains qui pourraient être payés à la fin de l'exercice budgétaire 2022. Pour nous, c'est vraiment une inquiétude, c'est pourquoi nous demandons à ce que les organes de contrôle puissent jouer leur rôle, notamment la Cour des comptes qui devrait vérifier quels sont ces créanciers parce qu’ici, pour nous, l'étape des 50 millions de dollars présente bel et bien des indices de corruption », souligne-t-il.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles