RDC: l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi modifiant la loi électorale

Le texte remanié a été envoyé en seconde lecture au Sénat. Après le débat général en plénière -qui a duré cinq jours- et l’examen approfondi en commission, ce texte a été voté dans un contexte tendu. Certains députés ont fustigé ce qu’ils considèrent comme une absence d’une analyse article par article du nouveau texte.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Le texte voté oblige la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à publier les résultats des élections bureau de vote par bureau de vote sur son site internet et à transmettre les procès-verbaux et les pièces jointes aux juridictions compétentes. Ce texte apporte également une nuance sur l’inéligibilité de certaines catégories de personnes. Il précise par exemple que sont inéligibles -à titre définitif- les personnes condamnées par décision judiciaire irrévocable pour crime de guerre, crime de génocide et crime contre l’humanité.

Aussi, le texte incite les partis politiques à promouvoir la représentation de la femme. Par exemple, la liste qui alignera 50% de femmes dans une circonscription sera exemptée du paiement de la caution.

Sur le plan logistique, pas de grands changements, la machine à voter a été confirmée comme principal outil de vote.

Ce jeudi, le vote s’est opéré en l’absence de l’opposition qui a boycotté la séance. Certains membres de la majorité présidentielle, dont des députés d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, ont même quitté la salle avant la fin de la séance.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles