RDC : l’archevêque de Kinshasa demande aux pays voisins "d’arrêter de déverser leur population dans l’est du Congo"

franceinfo Afrique avec agences

L'archevêque de Kinshasa a appelé, le 3 janvier 2020, les autorités congolaises à convaincre les dirigeants de trois pays voisins d'arrêter de pousser leurs ressortissants vers l'est de la République démocratique du Congo. "Il appartient au gouvernement d'assumer ses responsabilités pour convaincre"; par les voies diplomatiques, "les pays voisins particulièrement l'Ouganda, le Rwanda et le Burundi d'arrêter de déverser (leurs) populations au Congo", a déclaré le cardinal Fridolin Ambongo dans une conférence de presse à Kinshasa.

Les Congolais d'origine rwandaise ou ougandaise, qui sont là depuis des années, "personne ne peut contester leur nationalité congolaise", a dit Mgr Ambongo. "Ce qui fait problème, c'est le déversement des autres qui arrivent, et on essaie de les faire passer comme des Congolais", a-t-il affirmé.

"Le cas le plus criant (est celui des) immigrés rwandais qui ont été chassés de la Tanzanie il y a quelques années, et on a fini par les déverser au Congo", créant un "sentiment de frustration, de colère". Ce qui, selon l'archevêque, "confirme qu'il y a un plan de balkanisation derrière" ces actes.

Mgr Ambongo a effectué récemment une visite dans la région de Beni-Butembo dans la province du Nord-Kivu, zone en proie aux violences depuis 25 ans.

Insécurité et souffrance de la population

"La situation de la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi