RDC : l’évasion presque ordinaire de 105 détenus d’une prison dans le centre du pays

Eléonore Abou Ez

Plus de 100 prisonniers se sont fait la belle début janvier 2020 dans une prison de Kabinda dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), selon l’agence turque Anadolu qui cite une source officielle locale.

La fuite

C’est jeudi dernier (2 janvier 2020), en fin d'après-midi, que "plus de la moitié des prisonniers, soit 105 au total, ont quitté la prison sans faire l'objet d'aucun contrôle", a déclaré à l'agence Anadolu, Joseph Kazadi, le maire de Kabinda, capitale de la province de Lomami (centre).

Les détenus avaient profité de l’absence des policiers "partis inhumer discrètement un détenu mort de faim", comme le précise le maire qui rajoute qu'un "couvre-feu" a été décrété dans la ville pour retrouver les évadés.

Famine et surpopulation

Ce n’est pas la première fois que des détenus congolais s’échappent de prison. Il faut dire que les conditions de détention en RDC sont particulièrement déplorables. Dans la plupart des centres pénitentiaires, les prisonniers dorment par terre et ne sont ni nourris, ni soignés. Plusieurs dizaines de prisonniers sont morts de faim et des suites de maladies, comme le rapporte Amnesty international.

La surpopulation et l’état vétuste des infrastructures sont un problème majeur. A titre d’exemple, dans la prison de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi