RDC : Kinshasa ouvre la voie à l’exploitation pétrolière

Des cadres et techniciens de la compagnie pétrolière Perenco surveillent l'un des puits pétroliers onshore en exploitation aux abords de Muanda, à la pointe sud-ouest de la République démocratique du Congo, le 19 octobre 2021.  - Credit:ALEXIS HUGUET / AFP
Des cadres et techniciens de la compagnie pétrolière Perenco surveillent l'un des puits pétroliers onshore en exploitation aux abords de Muanda, à la pointe sud-ouest de la République démocratique du Congo, le 19 octobre 2021. - Credit:ALEXIS HUGUET / AFP

C'est un tournant majeur qui devrait propulser la RDC parmi les grands producteurs de pétrole et de gaz. En effet, un appel d'offres de vingt-sept permis pétroliers et trois blocs gaziers a été lancé, jeudi 28 juillet, par les autorités. « Le lancement du processus d'appel d'offres témoigne de notre volonté de mettre notre potentiel de ressources au service de notre pays », a déclaré le président Félix Tshisekedi, lors de l'inauguration, affirmant que la production de combustibles fossiles stimulerait le développement du géant d'Afrique centrale, dont l'économie était jusque-là tournée vers l'exploitation des ressources minières.

Le moment choisi pour opérer cette transformation est loin d'être anodin. Kinshasa espère tirer profit des prix élevés du pétrole et du nouvel intérêt occidental pour les alternatives au brut russe.

À LIRE AUSSIClimat : « Poser la question de la dette écologique envers l'Afrique »

Opportunité économique ou désastre écologique ?

Mais ces perspectives de croissance économique sont loin de faire l'unanimité. Les organisations de défense de l'environnement, notamment Greenpeace, sont vent debout contre ce projet dont ils estiment, qu'il aurait des conséquences catastrophiques sur les communautés riveraines de ces blocs pétroliers, la biodiversité et le climat mondial parce qu'il touche notamment un complexe riche en tourbières dans la zone de la Cuvette centrale.

 - Credit: ©  DR
- Credit: © DR
 - Credit: ©  DR
- Credit: © DR

Le projet adopté début avril vise, disent les autorités congolaises, l'amélio [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles