Publicité

RDC: le journaliste Stanis Bujakera a recouvré la liberté

Le journaliste congolais, qui a été condamné lundi 18 mars à six mois de prison, est finalement sorti ce mardi 19 mars dans la soirée de la prison de Makala. Pourtant, plus tôt dans la soirée, RFI apprenait que le parquet avait décidé de faire appel de cette condamnation, ce qui remettait en cause la libération de notre confrère.

Lundi, le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombé a jugé Stanis Bujakera coupable de « contrefaçon », « faux en écriture », « propagation de faux bruits », suite à un article sur la mort de l'opposant Chérubin Okende. Les juges l'ont condamné à six mois de prison ferme, une peine correspondant à la durée de sa détention préventive qui autorisait le journaliste à quitter sa cellule dès aujourd'hui.

Mais il y a quelques heures, en début de soirée, nous apprenions que le parquet faisait appel de cette décision. Le ministère public avait requis une peine bien plus lourde de vingt ans de prison. Avec cet appel du parquet, la libération de Stanis Bujakera était donc de nouveau compromise.

Mais un ultime rebondissement s'est produit un peu plus tard : le parquet est finalement revenu sur sa décision. Notre confrère est finalement sorti de la prison de Makala après avoir réglé une amende d'un million de francs congolais, environ 400 euros.

Stanis Bujakera pourrait faire appel


Lire la suite sur RFI