RDC: de jeunes recrues s’engagent à Goma pour combattre le M23

AFP - GUERCHOM NDEBO

Dans l’est de la République démocratique du Congo, la situation sécuritaire reste incertaine, surtout vers Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de la capitale provinciale, Goma. Les affrontements dans la zone entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 ont commencé samedi 12 novembre.

Avec notre envoyée spéciale à Goma, Coralie Pierret

Le M23 a revendiqué la prise de Kibumba, mercredi 16 novembre, dans un communiqué. A l’inverse, une source militaire affirme contrôler plusieurs localités de ce groupement. L’armée congolaise continue son recrutement et ce vendredi 18 novembre, environ 500 jeunes ont été envoyés à Kinshasa, par avion, pour leur formation.

« Nous sommes en guerre »

Le colonel Faustin Ndakala motive ses troupes: « Nous sommes en guerre. Est-ce que vous m’avez compris ? ».

Ces jeunes recrues se sont engagés à rejoindre les rangs de l’armée congolaise. Dans le carré des futurs officiers, l’un d’eux voudrait rejoindre les commandos: « À l’armée, on forme aussi les gens pour devenir quelqu’un dans la vie. Ce n’est pas n’importe qui, qui peut se présenter dans l’armée. Les gens croient que l’armée congolaise, c’est n’importe qui. Non, non, les enfants de la rue, ce n’est pas comme ça. L’armée, c’est pour les intellectuels. »

« La chance ne nous sourit pas »

À lire aussi: Rébellion du M23 en RDC: rencontre entre les chefs de la diplomatie américaine et rwandaise

Selon l’armée, environ 2 000 jeunes se sont engagés dans la région.


Lire la suite sur RFI