RDC: des jeunes manifestent pour exiger une «justice climatique» en prévision de la COP27

Une marche pour le climat vendredi à Kinshasa à deux mois de la COP27 qui se tiendra en Égypte. Des centaines de jeunes militants et membres des organisations environnementales ont battu le pavé sur le boulevard Lumumba pour accentuer la pression sur les autorités et les dirigeants mondiaux face aux problèmes climatiques. Dans le pays, les ONG sont surtout préoccupées par l’appel d’offres d’exploitation de près de 30 blocs pétroliers. Ce qui menace gravement les écosystèmes, selon les organisations de défense de l’environnement.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Des centaines de jeunes manifestants et militants écologistes dont l'âge pour la plupart ne dépasse pas 25 ans. Philippe Mpoyi, pancarte en main pour réclamer la justice climatique pour les pays africains. « Lorsqu’on donne des fonds à ces pays-là qui sont considérés comme pays solutions, la RDC en particulier et l’Afrique en général ne sont pas considérés. C’est pourquoi nous sommes là pour plaider »

Kethia Pasu, ambassadrice Climat de l’Unicef, marche pour l’avenir de la jeunesse. « C'est le moment d'agir. On doit investir beaucoup plus dans la jeunesse, trouver des solutions innovantes, arrêtons de mettre en place des projets sur les énergies fossiles. La jeunesse congolaise veut vivre dans le Congo qu’il mérite, Congo plus simple, plus respectueux de l’environnement et plus durable. C’est le Congo où on peut évoluer à long terme, nous développer sans compromettre les capacités des générations futures à se développer. »

Devant les Nations unies, mercredi, le président Tshisekedi a dénoncé une polémique inutile, assurant que l’exploitation se fera dans le respect des normes environnementales.


Lire la suite sur RFI