RDC: en Ituri, la milice Zaïre accusée d'un massacre de villageois dans la région de Damas

En République démocratique du Congo, des combattants de la redoutable milice surnommée « Zaïre » et qui dit défendre la communauté Hema, ont tué une vingtaine de villageois (30 selon l’Agence France presse) et blessé 16 autres à Damas, village du territoire de Djugu dans la nuit de vendredi à samedi. Ces personnes participaient à des funérailles lorsque les miliciens ont ouvert le feu.

En Ituri, l’armée mène des offensives depuis hier samedi pour neutraliser le groupe armé Zaïre. Depuis plusieurs mois, cette milice en affronte une autre, la Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) pour le contrôle des terres et carrés miniers.

À lire aussi : en RDC, après le massacre de 53 personnes, comment rétablir la sécurité en Ituri?

« Toutes les dispositions sont prises pour endiguer la menace que représente la milice Zaïre dans cette région », assure le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri au micro de notre correspondant, Pascal Mulegwa. De même, l'administration prendra en charge les obsèques des personnes tuées et les soins à apporter aux blessés. « Ces actes susceptibles de compromettre le processus de paix doivent cesser !», martèle le lieutenant Ngongo.


Lire la suite sur RFI