RDC: incursion de miliciens armés à Lubumbashi

·2 min de lecture

La ville de Lubumbashi, au sud de la RDC a fait l’objet, ce dimanche 14 février au matin, d’une incursion de miliciens armés. Selon le maire de la ville, des hommes armés ont tenté d’attaquer deux dépôts d’armement de l’armée régulière. Le bilan provisoire, selon le maire de la ville, fait état de onze personnes tuées dont quatre militaires. Côté assaillants, l’autorité urbaine parle de six morts mais aussi d’un civil atteint d’une balle perdue. Selon d’autres sources, il y aurait également une dizaine de miliciens arrêtés. Pour l’heure, la situation est calme.

Avec notre correspondance à Lubumbashi, Denise Maheho

Les coups de feu ont été entendus aux premières heures du jour, à Lubumbashi. Deux dépôts d'armes ont été visés. D’abord du côté du camp militaire de la garde républicaine à Kimbembe, à une dizaine de kilomètres du centre-ville de Lubumbashi.

Miliciens repoussés

Selon le maire, Gislain Lubaba Buluma, les miliciens ont été repoussés par l’armée régulière. Ils se sont ensuite dirigés vers un autre dépôt d’armes, sur l’avenue Kibati, au quartier industriel de Lubumbashi. Selon des témoignages, il y a eu des affrontements. Plusieurs miliciens ont été tués et d’autres arrêtés. Les assaillants se sont ensuite retranchés en brousse.

L'armée vers l'aéroport

L’armée, quant à elle, s'est déployée dans la zone de l’aéroport et vers le camp militaire Kimbembe. Le calme est revenu. Il pourrait s'agir de combattants Maï Maïou des Bakata Katanga. Certaines sources indiquent que depuis dix jours, la ville avait été alertée d’une possible attaque. L’an dernier, Lubumbashi a déjà connu deux incursions de ce type, en mars et en septembre 2020.

À lire aussi: RDC: à Lubumbashi, des habitants se résignent à déménager, las de l'insécurité