RDC: la gouverneure de la province du Tanganyika poursuivie pour fraude électorale

Élue le 6 mai, la gouverneure de la province du Tanganyika est visée par une plainte déposée le 29 juillet au parquet de grande instance près la Cour de Cassation. Julie Ngungwa Mwayuma, présentée par l’UDPS, est poursuivie pour fraude électorale et faux casier judiciaire. Le plaignant, Tshimanga Ngandu Guelord, un ancien candidat vice-gouverneur, demande à la justice de se saisir de cette affaire.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda

Candidat malheureux à l’élection du vice-gouverneur du Tanganyika, Guelord Tshimanga Ngandu est représenté par Me Richard Matuli. Dans sa requête, le cabinet Matuli affirme que Julie Ngungwa Mwayuma, présentée par l’UDPS, a omis de renseigner certains éléments importants dans son dossier de candidature déposé à la Céni pour concourir à l’élection de gouverneur.

Parmi ces éléments, des arrestations pour des faits d’escroquerie, de détournement, de faux et usage de faux dont la gouverneure à fait l’objet en 2014. Julie Ngungwa Mwayuma, alors femme d’affaires, avait alors été condamnée. Elle a fait un séjour à la prison de Kasapa, à Lubumbashi, à en croire la plainte déposée. L’avocat demande à la justice de se saisir de ce comportement criminel afin d’appliquer la loi.

Autrement dit, annuler si possible l’élection de mai dernier et ouvrir sérieusement le dossier. Certains observateurs se demandent pourquoi cette plainte a été déposée seulement maintenant, alors que les informations sur le casier judiciaire de Julie Ngungwa Mwayuma étaient connues bien avant l’élection des gouverneurs.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles