RDC: fin de la mission d'une délégation du Groupe de coordination des partenaires au Sud-Kivu

En République Démocratique du Congo (RDC), la mission au Sud-Kivu du Groupe de coordination des partenaires a pris fin. Cette mission regroupait une vingtaine de partenaires techniques et financiers de la RDC parmi lesquels des chefs des coopérations, des représentants de l’Union européenne, de la Banque mondiale, de la mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (Monusco), et des agences de l’ONU. Elle a passé cinq jours dans la province pour évaluer avec les autorités locales les besoins suite au départ de la Monusco, d’ici au 30 juin.

Avec notre correspondant à Bukavu, William Basimike

Lors d’une conférence de presse à l’issue de la mission, le président du Groupe de coordination des partenaires, Bruno Lemarquis, a identifié plusieurs défis durant le séjour, comme « le défi sécuritaire notamment dans le territoire de Kalehe, dû à la crise du M23 », mais aussi « des conséquences humanitaires : 22% de la population du Sud-Kivu est déplacée et ce chiffre continue à augmenter avec les déplacés qui viennent du Nord-Kivu ». Il relève également « des défis en termes de protection des civils » et souligne la présence de « nombreuses communautés à risque au Sud-Kivu ».

Le Groupe de coordination des partenaires n’a pas précisé le montant exact pour financer tous ces besoins. Mais il a promis d’appuyer la réussite de la transition, d’autant plus qu’après le Sud-Kivu, la Monusco doit entamer son retrait du Nord-Kivu et de l’Ituri.


Lire la suite sur RFI