RDC: début de l’enrôlement électoral dans neuf provinces du pays

REUTERS/Baz Ratner

Y aura-t-il des élections avant fin 2023 en République démocratique du Congo (RDC) ? L’opposition émet des doutes, mais le pouvoir se veut rassurant tout comme la Commission électorale nationale indépendante (Céni) qui prévoit de lancer l’opération d’identification des électeurs en décembre 2022. C’est une opération cruciale qui devrait s’étendre sur plusieurs mois.

Avec notre correspondant en RDC, Pascal Mulegwa

La première phase concerne neuf des vingt-six provinces du pays. La capitale, Kinshasa, les provinces du Kongo central, les quatre de l’ancien Bandundu et celles de l'Équateur sont également concernées en excluant la province de Mongala. L'opération se déroulera de décembre 2022 à mars 2023 et s’étendra progressivement aux dix-sept autres provinces selon la feuille de route de la Céni.

En attente du calendrier électoral

L’opposition et certains experts de la société civile redoutent un report des scrutins, les activités préliminaires ayant été enclenchées avec un retard de plus de six mois. Pour le moment, la Commission électorale n’a pas dévoilé le budget de toutes les opérations, et le calendrier électoral se fait toujours attendre.

Optimisme

Les responsables de la Céni assurent qu’il sera rendu public avant la fin du mois. En attendant, le président de la centrale électorale, Denis Kadima, séjourne en Corée du Sud pour inspecter la production à grande échelle des kits d’enrôlement qui doivent être utilisés dès le mois prochain. Sur place, il a réitéré son optimisme quant au lancement de l’enrôlement dans quelques semaines.


Lire la suite sur RFI