RDC: convocation de l'ambassadeur du Rwanda suite aux accusations de soutien de Kigali au M23

En République démocratique du Congo, une série de manifestations contre Kigali a débuté lundi 30 mai dans le pays. Les autorités ont finalement convoqué l’ambassadeur du Rwanda, ce mardi, pour tenter d’obtenir des explications sur le soutien de son pays aux rebelles du M23 dans l’Est du pays. L’entretien entre le gouvernement et l’ambassadeur rwandais a été de courte durée. Environ une dizaine de minutes.

En l’absence du chef de la diplomatie congolaise, c’est sa collègue de l’Environnement et vice-Première ministre Ève Bazaiba qui s'est entretenue avec l’ambassadeur rwandais Vincent Karega, rapporte notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa. Protocole oblige, elle a officiellement remis le message de protestation et de désapprobation du Gouvernement contre le soutien du Rwanda aux rebelles du M23.

« C’est une mise en garde sévère », a déclaré la ministre, sans plus de détails.

Même discrétion d'usage pour le diplomate rwandais dont l’expulsion est réclamée par la classe politique et la société civile après la mise en accusation de Kigali par Kinshasa.

« C’est aux deux pays d’estimer la nécessité et la durée de ma présence » sur le territoire congolais, a indiqué Vincent Karega.

Le rappel de son collègue congolais en poste à Kigali est réclamé, sur ce point le gouvernement congolais ne s’est pas encore prononcé. Kinshasa refuse pour le moment de fermer toutes les portes de la discussion.

Seule mesure conservatoire : la suspension des vols de la compagnie aérienne RwandAir sur le territoire congolais.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles