RDC: les contours de l’intervention étrangère suite à la réunion de l’EAC

En République démocratique du Congo (RDC) les délégués et experts des pays membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) ont signé, jeudi 8 septembre, à Kinshasa, l'accord portant sur le statut de la Force régionale qui sera déployée dans l’Est du pays. Selon les autorités, il s’agit d’une avancée majeure dans le déploiement de cette Force.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

La cérémonie de signature officielle s’est déroulée en présence du président congolais Félix Tshisekedi et du secrétaire général de cette organisation sous-régionale, Peter Mathuki.

L’accord fixe le délai des opérations à six mois renouvelables.

Il détermine le régime des facilités fiscales et administratives réservé aux contingents.

Ce document, que les autorités congolaises qualifient d’historique, fixe également le régime des immunités ainsi que le code de bonne conduite. L’accord va plus loin dans les détails et définit aussi le mode de règlement des différends sur le terrain ainsi que la gestion des dommages collatéraux qui peuvent surgir pendant les opérations.

Félix Tshisekedi a mis l’accent sur cette question, a dit à RFI le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula: « Le président a insisté sur la nécessité, lors des opérations, de protéger la population, de respecter les droits de l’homme ainsi que la nécessité d’une coordination entre tous les participants avec notamment le soutien de la Monusco qui est présente aujourd’hui sur le terrain. »


Lire la suite sur RFI