RDC: un contingent de l'armée burundaise déployé dans le Sud-Kivu

Un contingent de l’armée burundaise est entré officiellement sur le sol congolais, lundi 15 août. Selon les Forces armées de la République démocratique du Congo, ces soldats vont se déployer dans la zone opérationnelle Sokola 2 Sud, pour traquer les groupes armés congolais et étrangers présents. L’armée congolaise précise que c’est dans le cadre de la mutualisation des forces, décidée par les chefs d’États de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

C’est vers une heure du matin, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 août, que des militaires burundais sont arrivés au centre d’instruction de Luberezi, à une centaine de kilomètres de Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Ni la durée de leur présence, ni leur effectif n’ont été communiqués. « Nous ne voulons pas prêter le flanc à l’ennemi en divulguant ces renseignements », a confié à RFI un responsable militaire.

La date du début officiel des opérations n’a pas non plus été révélée. Elle sera communiquée dans les jours qui viennent, rapportent des sources militaires. On sait, à ce stade, que ces soldats seront essentiellement déployés au sud de la province du Sud-Kivu. Dans cette zone, des coalitions de groupes armés Maï-Maï, d’une part, et de groupes armés Twirwaneho et Gumino, d’autre part, se battent et se livrent à des séries de représailles, tuant des civils, pillant du bétail et détruisant plusieurs autres biens. Il y a également des groupes burundais comme le RED-Tabara et FNL.


Lire la suite sur RFI