RDC: la coalition FCC-Cach ne va pas vers une rupture, selon Félix Tshisekedi

·1 min de lecture

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a bouclé jeudi 16 juillet une visite de plus de 24 heures à Brazzaville auprès de son homologue Denis Sassou-Nguesso.

Au cours de sa visite à Brazzaville, le chef de l’État congolais a salué la médiation de Denis Sassou-Nguesso dans le conflit frontalier qui oppose la RDC à la Zambie. Félix Tshisekedi a surtout profité de cette visite pour dire à la presse que malgré les brouilles observées au sein de la coalition FCC-Cach, la rupture n’était pas de mise.

Sa démarche était d’appeler au calme et au rassemblement. « C’est une coalition qui nous est imposée par la volonté de la population, a-t-il déclaré en conférence de presse. Je ne vous cache pas que nous rêvions d’avoir cette majorité au Parlement, mais elle est allée dans l’autre camp. Nous avons donc convenu de coaliser, et nous ne pouvions que tomber dans ce genre de petits incidents. L’essentiel est de regarder d’abord les intérêts du pays. Je crois que les uns et les autres sont conscients de cette prise en compte des intérêts du pays, et donc nous allons finir par trouver des solutions. Ce que je peux vous assurer, en tout cas, c’est que nous n’allons pas faire une rupture de la coalition. En ce moment, des délégués des deux camps se voient et discutent pour essayer de déblayer le chemin et regarder à nouveau les conditions pour regarder dans la même direction. »