RDC: dans un centre de recrues à Goma, des jeunes s’engagent pour aller combattre le M23

AFP - ALEXIS HUGUET

Après l’appel aux jeunes du chef de l’État Félix Tshisekedi à se mobiliser pour combattre les rebelles du M23, l’armée affirme que certains ont répondu à cet appel. Ils seraient plus de 2 000 nouvelles recrues à vouloir s’engager dans le Nord-Kivu, selon les chiffres de l’armée congolaise.

Avec notre envoyée spéciale à Goma, Coralie Pierret

Ils sont une centaine, armés de fusils en bois, à apprendre les rudiments du garde-à-vous et à chanter les slogans de l’armée congolaise. Parmi ces jeunes recrues, certains viennent tout juste de s’engager. « Avant tout, mon père était militaire. Et après, il a été tué par les forces rebelles. Les mêmes gens qui ont tué mon père viennent encore pour nous menacer dans notre pays et prendre nos terres. Alors, je veux permettre à mon gouvernement et à mon peuple d’aller jusqu’à la fin de la bataille que mon père avait commencée », témoigne Johnny, l’une des recrues.

« Je suis passé »

D’autres attendent depuis plusieurs mois le début de leur formation. Gloire a été retenu pour devenir officier : « J’ai au moins 6 mois à faire ici. J’ai passé les concours d’admission. Je suis passé. Maintenant, j'attends la formation ».

Une fois formés, ces jeunes seront envoyés pour lutter contre le M23 qui, depuis plusieurs mois, avance dans l’est de la République démocratique du Congo.


Lire la suite sur RFI