RDC: quand la BD vole au secours de l’image de Kinshasa

La bande dessinée veut redorer l’image de la capitale congolaise Kinshasa. Des bédéistes ont sorti une œuvre intitulée Mbok’elengi. Débrouille, histoires folles des couples ou encore circulation routière... L’œuvre d’une dizaine d’auteurs passe en revue le quotidien kinois.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

« Mbok’elengi comme pour dire un bon pays, un bon coin du monde, un coin agréable ». Enfoncé dans la belle verdure de l’académie des beaux-arts, Crebix Mozalisi, l’un des auteurs de cette BD, feuillette les 54 pages de l’ouvrage et s’arrête sur une scène impliquant un policier. « Le monsieur s’avance, il demande aux jeunes en train de jouer au foot : "pourquoi est-ce que vous jouez sans cache-nez ?" »

Mola Boyika, autre bédéiste participant à l'œuvre collective, s’est quant à lui intéressé aux femmes : « Par exemple, là, le couple devait sortir pour une fête, la femme vient pour exposer ses robes, elle pose la question à son homme, l’homme dit : "c'est beau, j’aime", mais la femme dit : "je trouve un sérieux problème par rapport à ça et à ça". Elle change de robe. Elle a tellement changé de robes que l'homme était énervé et fatigué. Le temps passé, la femme a mis la première robe »

Le quotidien des Kinois

Une année entière aux bédéistes pour finaliser la BD. Elle a été imprimée à l’étranger à cause du coût élevé de l’impression au pays.

►À lire aussi : RDC: les défis et difficultés de la bande dessinée congolaise


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles