RDC: les avocats de François Beya récusent les juges de la haute cour militaire

Le procès devant la haute cour militaire de François Beya poursuivi pour « complot contre la personne du chef de l'État, injures, incitation de plusieurs militaires à l'indiscipline » s’est poursuivi, dans l'enceinte de la prison centrale de Makala à Kinshasa. L'audience a été de courte durée, car les avocats ont récusé les juges, estimant que les droits de la défense n’ont pas été respectés depuis l’ouverture du procès en juin 2022.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Les avocats sont excédés depuis l’ouverture du procès. Les refus systématiques d’accorder la liberté provisoire à leurs clients malades ont fait déborder le vase. Les avocats s’attendaient ce mardi à ce que les juges se prononcent sur leur nouvelle demande. « Vous sentez dans la position du président et du ministère public qu’ils se donnent des béquilles, c’est de l’antijuridisme. Le président de la haute cour refuse à tout moment de donner la parole aux avocats de la défense », estime Me John Kaboto.

Les avocats de la défense ont récusé les juges au moment où ils s’apprêtaient à entendre Francois Beya pour la première fois depuis le début du procès.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles