RDC: un avion Sukhoï-25 congolais a survolé le Rwanda

© Wikimedia Commons CC BY SA 3.0 Krasimir Grozev

Les rapports entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda sont toujours tendus, malgré les efforts diplomatiques pour parvenir à la désescalade. Lundi 7 novembre, un avion de chasse congolais a violé l’espace aérien rwandais, provoquant la colère de Kigali. De son côté, Kinshasa accuse Kigali de soutenir le groupe armé du M23 et d’envoyer des militaires rwandais se battre aux côtés de ces rebelles.

Avec notre correspondante à Kinshasa, Patient Ligodi

Selon Kigali, un Sukhoï-25 a non seulement survolé illégalement l’espace aérien rwandais, mais il se serait aussi posé brièvement sur la piste de l’aéroport de Rubavu, non loin de la province du Nord-Kivu.

Le Rwanda a protesté dans un communiqué et a même envoyé un courrier au vice-Premier ministre congolais chargé des Affaires étrangères. Il considère que c’est une provocation dangereuse et grave, rappelant au passage que des bombardements venus du sol congolais avaient visé en mars, en mai et en juin 2022 le territoire du Rwanda. Le Rwanda avait qualifié ces incidents d'inacceptables.

Un survol malencontreux

Kinshasa n’a ni nié ni présenté des excuses. Mais dans un bref communiqué, le ministère congolais de la Communication et des médias, qui parle d'un survol malencontreux, affirme que l’avion de chasse n’était pas armé et était en opération de reconnaissance. Et il n’avait pas l’intention de violer l’intégrité territoriale du Rwanda, précise-t-il.

► À lire aussi : La RDC décide d’expulser l’ambassadeur du Rwanda en raison de l’«appui» au M23


Lire la suite sur RFI