La RDC attend "le résultat des investigations" au "niveau national et international" pour lancer sa campagne de vaccination avec AstraZeneca

Falila Gbadamassi
·1 min de lecture

Les autorités congolaises ont annoncé le 12 mars 2021 qu'elles reportaient le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 avec les doses d'AstraZeneca prévue trois jours plus tard. La RDC les a reçues début mars, dans le cadre de l'initiative Covax, visant à permettre aux Etats les moins nantis d'accéder aux vaccins contre le Sars-Cov-2.

La décision de la République démocratique du Congo a été prise "par mesure de précaution", a indiqué le ministre congolais de la Santé Eteni Longondo suite à la suspension temporaire par "quelques pays de l'UE (de) l'utilisation d'un lot spécifique de vaccins AstraZeneca sur la base de rapports notifiant des troubles de coagulation sanguine chez des personnes ayant reçu le vaccin de ce lot particulier".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Notant que le lien de cause à effet entre la vaccination et "la survenue" de ces troubles "n'est pas formellement prouvé", le responsable congolais a tenu à "rassurer" ses compatriotes en déclarant que le vaccin était utilisé dans d'autres pays, notamment africains. Plusieurs d'entre eux ont reçu les premières doses pour vacciner leurs populations, dont beaucoup ont été produites par AstraZeneca. En RDC, "la nouvelle date sera annoncée incessamment dès que le résultat des investigations déjà en cours au niveau national et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi