Publicité

RDC: après des manifestations, les ambassades occidentales réaffirment leur position sur le conflit dans l'Est

Des dizaines de jeunes ont organisé vendredi 9 février des manifestations devant plusieurs ambassades des pays occidentaux. Ils exigent une intervention plus vigoureuse de la communauté internationale pour mettre fin aux violences dans l’est de la RDC. Après les ONG, certaines ambassades occidentales ont donc réagi et appelé à une désescalade de la situation.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Sur le terrain, les affrontements armés entre les FARDC et le M23 se poursuivent à environ 30 km de Goma, accentuant ainsi la crise humanitaire déjà critique dans la province du Nord-Kivu. Les déplacés affluent vers la capitale régionale. Dans le même temps, les images des membres du gouvernement, la main sur la bouche et les doigts simulant une arme à la tempe, ont largement circulé sur internet. Cette représentation, popularisée par l’équipe nationale de football de la RDC, vise à dénoncer ce que certains perçoivent comme le silence de la communauté internationale face à la crise sécuritaire et humanitaire en cours. C’est dans ce contexte que des dizaines de jeunes ont manifesté ce vendredi, poussant les ambassades occidentales à réagir et a réaffirmé leur position dans ce conflit.

À lire aussiRDC: la situation sécuritaire à l'est du pays est de plus en plus inquiétante, alerte MSF


Lire la suite sur RFI