RDC: après des attaques dans la région, les habitants de Mangina fuient la ville

Au nord-est de la République démocratique du Congo, la population fuit la ville de Mangina, située en territoire de Beni, après une série d'attaques perpétrées par de présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF).

Au moins trente personnes ont été tuées ce week-end dans l'agglomération selon les autorités et la société civile. Seize corps ont été retrouvés aux alentours de Makusa, cible de deux attaques vendredi et samedi. Une nouvelle attaque ce dimanche à Makeke a fait sept victimes.

Au cours du week-end, la ville de Mangina s'est vidée d'une partie de sa population, effrayée par la proximité de la menace. Muhindo Musubao, le vice-président de la société civile de Mangina, qui se trouvait encore sur place ce dimanche soir, évoque ces importants déplacements de population.