RDC: à Kinshasa, les manifestants apportent leur soutien aux populations de l'Est

© Patient Ligodi / RFI

Plusieurs mouvements citoyens au Congo se sont mobilisés le samedi 5 novembre en fin de journée dans la commune de Limete, à Kinshasa. Ils s'insurgent contre la progression des rebelles du M23 - soutenu par le Rwanda, selon le gouvernement et l'ONU - qui ont conquis plusieurs localités dans l'est du pays, dont les villes de Rutshuru et Kiwanja. Les manifestants ont aussi réagi à l’appel à la mobilisation lancée jeudi 3 novembre par Félix Tshisekedi.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Même la pluie n'a pas suffi à décourager ces jeunes activistes réunis aux abords du boulevard Lumumba, dans la commune de Limete. Encerclant le drapeau du pays, ils expriment leur détermination en chanson. « Il y a des gens qui sont massacrés de tous les côtés, la moindre des choses, c’est d’appeler les gens à sortir, à se mobiliser, lance Maud Ekila qui fait partie des organisateurs. Vous savez, psychologiquement, c'est très important que les gens de l’est du pays puissent voir que nous sommes tous sortis dans la rue aujourd’hui à Kinshasa, à Lubumbashi, à Boma, dans toutes les villes du pays, qu’ils sentent que le Congo entier est avec eux. »

Appel à une mobilisation des institutions

En termes d’action, Emmanuel Mabumuta, veut que l’appui à l’armée soit la priorité. « Que l’armée soit outillée, que nos forces armées soient mieux équipées, demande le militant. On a des institutions politiques qui sont budgétivores alors que notre armée ne reçoit que des miettes ».


Lire la suite sur RFI