RD Congo : le volcan Nyiragongo ne gronde plus, les habitants de Goma rentrent chez eux

·2 min de lecture

Dans l'est de la République démocratique du Congo, à l'heure de monter dans les bus et les camions mis à leur disposition pour rentrer chez eux, les déplacés qui ont fui Goma après l'éruption du volcan Nyiragongo sont partagés entre la joie du retour et la peur des lendemains incertains.

Dix jours après l'éruption du volcan Nyiragongo, la vie reprend peu à peu son cours dans l'est de la République démocratique du Congo. Pour les habitants de Goma qui avaient fui, c'est l'heure du retour.

Après la coulée de lave du 22 mai qui a fait au moins 32 morts selon le bilan officiel, des dizaines de milliers de personnes s'étaient repliées dans la localité de Sake, à 26 km à l'ouest de Goma.

Alors que les autorités ont affrété des bus pour le retour des déplacés, la protection civile se veut rassurante. "Il n'y a pas de problème à Goma. L'OVG (l'Observatoire volcanologique de Goma, NDLR) a fini l'investigation sur les fissures, l'investigation de la ligne de la coulée de lave, il n'y a pas de danger direct sur Goma. Goma Hakuna Matata, que les gens soient les bienvenus", affirme ainsi Joseph Makund, président provincial de la Protection civile.

Des habitants inquiets

Pendant près de deux semaines, les déplacés ont été confrontés au froid, au manque d'eau et de nourriture, et à des cas de choléra. "Nous avons souffert. Ne pas vivre chez soi, c'est une souffrance. Nous n'avions plus notre petit commerce pour travailler. Je rentre à Goma, mais je ne sais pas vraiment là où j'irai et si je trouverai de quoi manger", décrit Alliance Maheshe, une habitante de Goma déplacée.

Les bus vont se rendre dans d'autres villes au cours des prochains jours, mais le retour sera difficile car la lave a endommagé les réseaux de distribution d'eau et d'électricité. Au total, l'éruption du volcan a forcé plus de 400 000 personnes à fuir leur maison. D'après les organisations humanitaires, 160 000 d'entre elles ont déjà retrouvé leur domicile.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles