RD Congo : selon les experts de l'ONU, l'armée rwandaise dirige de fait les opérations du M23

Des experts mandatés par l'ONU affirment dans un nouveau rapport consulté lundi par l'AFP que "3 000 à 4 000 militaires rwandais" combattent aux côtés des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) contre l'armée congolaise dans l'est de la République démocratique du Congo. Selon ces chercheurs, les officiers rwandais ont "de facto" pris "le contrôle et la direction des opérations" de la rébellion armée.

Camps d'entraînement, lance-missiles, déploiement de "3 000 à 4 000 militaires", enrôlement d'enfants de force, "tirs systématiques sur les zones urbaines" : des experts de l'ONU décrivent dans un nouveau rapport la "conquête territoriale" de l'armée rwandaise dans l'est de la République démocratique du Congo, aux côtés des rebelles du M23.

Ces chercheurs, mandatés par le Conseil de sécurité de l'ONU, estiment dans ce rapport semestriel, consulté lundi 8 juillet par l'AFP, que les officiers rwandais ont "de facto" pris "le contrôle et la direction des opérations du M23".

Le M23 ("Mouvement du 23 mars") est une rébellion armée congolaise prétendant défendre les Tutsi en République démocratique du Congo et qui, alliée à des cadres de l'ancien parti au pouvoir à Kinshasa, a déclaré vouloir marcher sur la capitale.

Le Rwanda "responsable des actions du M23"

Les experts accusent les autorités rwandaises d'avoir "violé l'intégrité et la souveraineté de la République démocratique du Congo" et les jugent "responsables des actions du M23" en raison du soutien qu'elles apportent à leur "conquête territoriale".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
RD Congo : Washington accuse le Rwanda d'une attaque meurtrière sur un camp de déplacés
RD Congo : la France fait pression sur le Rwanda
Félix Tshisekedi en France : Emmanuel Macron exhorte le Rwanda à "retirer ses forces" de la RD Congo