RD Congo : un homme du sérail pour diriger l’Assemblée nationale

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Christophe Mboso N'kodia Pwanga prend la tête de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo pour mettre sur les rails l'Union sacrée prônée par le président Tshisekedi. 
Christophe Mboso N'kodia Pwanga prend la tête de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo pour mettre sur les rails l'Union sacrée prônée par le président Tshisekedi.

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi a commencé mercredi à consolider son nouveau pouvoir sur l'ensemble des institutions du géant d'Afrique centrale après avoir mis à l'écart son prédécesseur Joseph Kabila, avec l'élection d'un nouveau président à l'Assemblée nationale, jugé proche. Sur 466 votants, Christophe Mboso N'Kodia Pwanga a été élu président de l'Assemblée avec 389 voix ; 69 bulletins ont été déclarés nuls et il y a eu 8 abstentions, a constaté l'Agence France-Presse. Cette élection n'est pas vraiment une surprise. Candidat unique ? ses concurrents ayant été disqualifiés ? et doyen de l'Assemblée à 78 ans, Christophe Mboso N'Kodia Pwanga s'est rallié officiellement au président Tshisekedi en décembre après avoir quitté Joseph Kabila et son Front commun pour le Congo (FCC), comme une bonne partie de la classe politique.

À LIRE AUSSIRD Congo : comment Félix Tshisekedi a repris les rênes du pouvoir

Qui est Christophe Mboso N'Kodia Pwanga ?

Originaire du Kwango, diplômé en sciences politiques et administratives de l'université de Lubumbashi, le doyen de la chambre basse est élu sur ses terres dès les années 1970 sous Mobutu Sese Seko. Mercredi, il a promis dans son discours de lutter contre la pauvreté et de faire la promotion d'un État de droit durant son mandat. Il promet aussi de renforcer la collégialité, la proximité et la transparence autour des autres députés. Et pour cause, il connaît parfaitement le fonctionnemen [...] Lire la suite