RD Congo : comment Félix Tshisekedi a repris les rênes du pouvoir

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a tourné la page de sa coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui avait permis la première transition du pouvoir sans effusion de sang dans l'histoire du Congo.
Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a tourné la page de sa coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui avait permis la première transition du pouvoir sans effusion de sang dans l'histoire du Congo.

Désavoué par l'Assemblée, le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a remis ce vendredi 29 janvier sa démission au président Félix Tshisekedi, qui a désormais les mains libres pour nommer son propre chef de gouvernement soutenu par sa nouvelle majorité parlementaire. Inimaginable il y a deux ans. L'arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi était alors loin de faire l'unanimité, pas plus que les conditions de son élection, d'autant plus que sa gouvernance s'annonçait très difficile. Mais, en l'espace de deux mois, l'actuel chef de l'État, plus que jamais soutenu par les Américains et l'Union européenne, a réussi finalement à isoler son tout-puissant prédécesseur, Joseph Kabila, qui espérait ainsi revenir aux affaires aux prochaines élections de 2023.

Habituée aux violences politiques depuis l'indépendance en 1960, la RDC vit une révolution pacifique et constitutionnelle, que les Congolais suivent avec passion en vaquant normalement à leur vie quotidienne.

En route pour l'union sacrée

Le président doit désormais appliquer les promesses qu'il a faites aux quelque 85 millions de Congolais en annonçant la fin de sa coalition avec Joseph Kabila le 6 décembre : lutter contre la corruption et la misère qui touche les deux tiers de la population, ramener la paix dans l'est du pays, ensanglanté par les violences des groupes armés. Le Premier ministre, 73 ans, « a déclaré avoir tiré les conséquences de l'évolution de la situati [...] Lire la suite