Raymond Poulidor s'en va, porté par Bernard Hinault et Bernard Thévenet

Le HuffPost avec AFP

SPORTS - Gloires du cyclisme, amis ou anonymes, plus d’un millier de personnes ont bravé le froid mardi matin dans le village limousin de Saint-Léonard-de-Noblat, pour un dernier hommage, au son de l’accordéon, à Raymond Poulidor, champion de la “France de toujours”, mort mercredi à 83 ans.

À l’entrée de la collégiale, dont le portail roman est surmonté d’une grande photo de “Poupou” toujours  à vélo en ses vieux jours, le cercueil a notamment été porté par Bernard Hinault et Bernard Thévenet, deux des trois derniers vainqueurs français du Tour de France encore en vie, avec Lucien Aimar, aussi présent, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

“Injustement appelé ‘l’éternel second’ au vu de sa formidable carrière sportive au palmarès exceptionnel, il a su conquérir le cœur de nos grands-parents, nos parents et nos enfants”, a résumé dans son oraison Alain Darbon, maire du bourg de Haute-Vienne où résidait l’ancien champion.

“Il va nous manquer. C’est sûr, ça fait un grand vide”, soupire Bernard Thévenet, vainqueur de deux Tours, saluant un champion “connu de façon intergénérationnelle. Connu par des milliers de gens qui ne l’ont pas vu sur un vélo!”

L’émotion a étreint l’assistance avec le message du petit-fils de Poulidor, le champion du monde de cyclo-cross et prometteur Mathieu van der Poel, trop ému pour lire lui-même. “Ça me fait mal de savoir que tu ne seras plus jamais là pour me voir courir (...) Tu es mon plus grand champion”, a lu pour lui sa mère, fille de Poulidor, qui accompagnait la veuve, et ses deux autres petits-enfants, salués par la ministre des Sports Roxana Maracineanu. 

Massés dès l’aube derrière les barrières aux abords de la collégiale, des centaines de mordus du vélo, certains venus en tenue de course, ont suivi la cérémonie sur écran géant. 

À l’intérieur près de 500 personnes ont assisté à la cérémonie religieuse mêlant accordéon, évangiles et hommages, tel celui du directeur du Tour Christian Prudhomme. Il a remercié...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post