Rayhanatou Altine Samey, 27 ans, première docteure en neurosciences du Niger

Getty Images/iStockphoto - MediaProduction

Rayhanatou Altine Samey a 27 ans et a reçu le 6 décembre les félicitations du jury pour sa thèse sur la maladie d'Alzheimer à la faculté de médecine de l'Université de Tours. Elle est la première docteure en neurosciences du Niger.

« Percer les mystères du cerveau », c'est ce qui anime Rayhanatou Altine Samey, la Nigérienne avait le goût des études bien avant de savoir ce qu'étaient les neurosciences. « Je chérissais l'ambition en fait de devenir docteure, mais je n'avais pas encore posé une étiquette sur la nature du doctorat. Depuis l'âge de 13 ans, je voulais entreprendre de longues études et c'est une ambition que j'ai nourrie au fil de mon cursus universitaire. »

Mieux diagnostiquer Alzheimer

Rayhanatou Altine Samey étudie la biologie à Oujda grâce à une bourse du gouvernement marocain. Puis, elle sort première d'un concours de neurosciences organisé par l'Université de Marrakech. Deux ans plus tard, elle part direction la France pour un master et enchaîne avec trois années de thèse sur des pistes de diagnostic de la maladie d'Alzheimer. « Aujourd'hui, la plus grande problématique, c'est que l'on a une phase asymptomatique qui dure plusieurs décennies. Lorsque le patient a les premiers symptômes, il est déjà trop tard, la maladie est irréversible et les traitements sont seulement à visée symptomatique. »

Avec plusieurs offres devant elle pour poursuivre son travail sur le cerveau humain, Rayhanatou Altine Samey espère un jour mettre ses compétences au service du Niger.


Lire la suite sur RFI