RayGal : une nouvelle simulation du cosmos pour percer les secrets de l'énergie noire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La cosmologie relativiste a plus d'un siècle puisque la première solution des équations de la relativité générale appliquée à la cosmologie a été découverte en 1917 par Einstein. Dans les 30 ans qui suivirent, son développement va être dominé en premier lieu par Georges Lemaître et ses travaux visionnaires et en second lieu par Alexandre Friedmann qui vont faire passer le modèle statique d’Einstein à ceux d’univers dynamiques où l’espace est en expansion et peut même finir par entrer en contraction.

Des contributions importantes pendant cette période vont également être apportées par Willem de Sitter et Evgeny Lifshitz (on pourra se reporter à l’ouvrage du prix Nobel de physique James Peebles pour une introduction à l’histoire et aux fondements de la cosmologie relativiste).

Après la seconde guerre mondiale, ces modèles vont être complétés par l’essor de l’astrophysique nucléaire et la découverte du rayonnement fossile par Penzias et Wilson qui vont accréditer la fameuse théorie du Big Bang de Georges Gamow et Lemaître.


Depuis 13,7 milliards d’années, l’Univers n’a cessé d’évoluer. Contrairement à ce que nous disent nos yeux lorsque l’on contemple le ciel, ce qui le compose est loin d’être statique. Les physiciens disposent des observations à différents âges de l’Univers et réalisent des simulations dans lesquelles ils rejouent sa formation et son évolution. Il semblerait que la matière noire ait joué un grand rôle depuis le début de l’Univers jusqu’à la formation des grandes structures observées aujourd’hui. © CEA Recherche

L'énergie noire et l'accélération de l'expansion du cosmos observable

Nous avons bien progressé depuis, comme le montre l’existence du modèle cosmologique standard. Mais l’héritage d’Einstein reste encore énigmatique et en particulier lorsque l’on cherche à comprendre la signification de la fameuse constante cosmologique Λ qui accélère dans ce modèle l’expansion du cosmos observable depuis quelques milliards d’années. On interprète généralement...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles