Les “Ray-Ban Stories” de Facebook vont vous rappeler les Google Glass

·2 min de lecture

TECH - Facebook et la marque Ray-Ban ont lancé ce jeudi 9 septembre une paire de lunettes connectées. Ce gadget numérique permet de prendre des photos et vidéos, et de se connecter à Facebook, comme vous pouvez le voir dans le vidéo ci-dessus.

Les “Ray-Ban Stories” ressemblent à des lunettes de soleil banales, mais elles sont équipées de capteurs qui permettent de prendre des photos et vidéos, sur bouton ou commande vocale, et peuvent se connecter à Facebook via une application.

En revanche, elles ne comportent pas de système de réalité augmentée, à l’inverse des Google Glass par exemple. Cette technologie permet de surimposer des images ou du texte sur l’environnement qui entourent l’utilisateur, comme des informations sur les personnes ou des signaux de navigation.

Facebook espère familiariser un nombre croissant de personnes avec ce genre d’accessoires connectés, au cœur de sa stratégie sur le long terme de devenir un acteur essentiel du “metaverse”, le “successeur de l’internet mobile et l’avenir du réseau social”, selon Mark Zuckerberg.

Un marché peu fructueux

Les lunettes à réalité augmentée et les casques de réalité virtuelle sont censés permettre de s’y immerger, à terme. En attendant, le groupe californien se lance là où des entreprises se sont déjà ratées financièrement.

En 2013, les Google Glass et leurs caméras intégrées ont suscité un retour de bâton sur les questions de confidentialité des données, et forcé le géant des technologies à réorienter son produit vers des usages professionnels, loin du grand public.

L’application Snapchat a aussi des lunettes capables de filmer, mais elles n’ont pas connu de grand succès. Le dernier modèle a été conçu pour les créateurs de contenus uniquement.

Les “Ray-Ban Stories” vont être commercialisées à partir de 300 dollars aux États-Unis, en Australie, au Canada et dans trois pays européens. Des enceintes ont été intégrées aux branches pour prendre des appels ou écouter de la musique, par exemple.

Une lumière blanche s’allume sur la monture pour alerter les interlocuteurs qu’ils sont peut-être filmés. “Il faut aussi que les personnes tout autour soient à l’aise avec le fait que ce sont des lunettes connectées et qu’ils sachent quand un enregistrement est en cours”, a souligné Hind Hobeika, directeur produit au sein de la division Facebook Reality Labs.

Les lunettes se synchroniseront avec une application sur le smartphone de l’utilisateur, qui pourra choisir de partager des images sur Facebook ou par email. Aucune donnée ne sera récoltée à des fins publicitaires, a par ailleurs promis Hind Hobeika.

A voir également sur Le HuffPost: La nouvelle attaque insultante de Trump contre Zuckerberg

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles