Rave party en Bretagne : « On le refera », lance l'un des organisateurs

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Près de 1 600 fêtards ont été verbalisés après la rave party géante organisée à Lieuron pour le Nouvel An.
Près de 1 600 fêtards ont été verbalisés après la rave party géante organisée à Lieuron pour le Nouvel An.

Trois jours après la rave party géante organisée à Lieuron (Ille-et-Vilaine), qui s'est conclue par la verbalisation de plus de 1 600 fêtards et la garde à vue de deux personnes, l'un des organisateurs de l'événement s'est confié au quotidien Ouest-France. Dans cette interview, le chauffeur routier originaire de Rennes persiste et signe. « On savait que cela allait à l'encontre des règles, mais on voulait le faire peu importe les conséquences. On ne regrette rien, si c'était à faire, on le referait », assure Max (prénom d'emprunt), qui explique avoir préparé la fête pendant près de trois mois.

Lire aussi Nouvel An à Marseille : la police débarque en pleine soirée libertine

S'il « comprend très bien » que l'organisation d'une rave party géante ait pu choquer dans un contexte de pandémie, le « teufeur » tient néanmoins à apporter quelques précisions. « Il y avait tout ce qu'il fallait. On avait prévu les masques, le gel. Mais après la riposte avec la police, les gens se sont dit, on en a marre, on veut montrer qu'on est là », affirme-t-il, avant de livrer sa vision du virus. « Le Covid, c'est ce qui arrive à cause de ceux qui font leurs expériences. À force de jouer avec les microbes? » estime-t-il.

« On en a assez de ce monde qui ne tourne pas rond »

Du reste, Max ne semble pas inquiet des suites judiciaires de l'affaire. « On l'a fait là et on le refera, je ne sais pas quand. Cela fait six ans que je suis entré dans le milieu, plus de deux ans que je suis acti [...] Lire la suite