Rave party en Bretagne: l'avocat du participant incarcéré a déposé une demande de mise en liberté

Alexandra Gonzalez avec Clarisse Martin
·1 min de lecture
Des participants à la rave party de Lieuron (Ille-et-Vilaine) se reposent dans un hangar désaffecté, le 1er janvier 2021 - JEAN-FRANCOIS MONIER © 2019 AFP
Des participants à la rave party de Lieuron (Ille-et-Vilaine) se reposent dans un hangar désaffecté, le 1er janvier 2021 - JEAN-FRANCOIS MONIER © 2019 AFP

L'avocat du jeune homme placé en détention provisoire après la rave party organisée à Lieuron (Ille-et-Vilaine) en Bretagne, le 31 décembre dernier, a déposé une demande de mise en liberté ce matin pour son client, selon nos informations.

Le jeune homme, âgé de 22 ans, au casier judiciaire vierge et inconnu des services de police, avait reconnu avoir participé à la rave party et avoir "donné un coup de main" aux organisateurs, selon son avocat.

Il réfute toutefois être l'organisateur principal mais a cependant été mis en examen notamment pour ce chef.

"Je suis très choqué de son placement en détention provisoire", avait insisté l'avocat, Me Rémi Cassette. D'autant, avait-il souligné auprès de l'Agence France-Presse (AFP), que son client "n'a(vait) pas d'antécédent judiciaire". Le placement en détention "dans le cadre d'organisation de soirées de ce type, à mon sens, c'est une première".

Concernant la demande de mise en liberté, le juge d'instruction saisi du dossier a cinq jours pour y donner suite. S'il répond favorablement, le mis en cause pourra sortir de détention provisoire. A contrario, en cas de réponse défavorable, un juge des libertés et de la détention (JLD) sera saisi et devra se prononcer dans les trois jours qui suivent.

Article original publié sur BFMTV.com