Rats, ramadan et Gaza : un dessin satirique de « Libération » soulève un tollé sur X

Ancienne dessinatrice de presse pour Charlie Hebdo, désormais à l'œuvre au sein de la rédaction de Libération dans la rubrique « Coco croque l'actu », Coco est la cible de menaces après la parution d'un dessin satirique ayant pour titre « Ramadan à Gaza ». Publiée dans l'édition du lundi 11 mars du journal, cette caricature en noir et blanc montre un homme, une femme et un enfant évoluant au milieu des ruines de Gaza, « capitale » de l'enclave palestinienne en guerre contre Israël. Entre des parpaings et des décombres, d'où sort notamment un bras, un individu émacié court après deux rats – l'un des muridés tient un œil dans sa bouche et l'autre un os, et des cafards, en bavant. La femme, assise à côté d'un enfant aux cernes bien creusés, lui tape sur la main et le sermonne : « T-T-T… Pas avant le coucher du soleil ! » Au-dessus de leur tête est précisé qu'il s'agit du « début d'un mois de jeûne », en référence au ramadan, qui a commencé hier pour les musulmans.

Depuis la publication de ce dessin, évoquant la famine à laquelle le peuple palestinien est confronté, son auteure, Coco, a reçu de nombreux messages hostiles sur les réseaux sociaux. « Petit florilège (tout petit, hein) de conneries, menaces et messages antisémites reçus à la suite de ce dessin publié hier dans Libé. Un dessin (que j’assume parfaitement !) qui souligne le désespoir des Palestiniens, dénonce la famine à...


Lire la suite sur LeJDD