La RATP propose une augmentation de 1 365 euros net sur l'année, satisfaction de la CGT et FO

La RATP souhaite recruter 4.500 personnes en 2023 dont 2.500 conducteurs de bus

Cette mesure, qui correspond à une augmentation de "105 euros net sur un mois", a pour effet de soutenir particulièrement les salaires les moins élevés de l’entreprise dans un contexte d’inflation élevé", a indiqué le groupe dans un communiqué.

La direction de la RATP a proposé une augmentation de salaire de 1.365 euros net sur l'année à tous ses salariés dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) qui se sont tenues vendredi, une mesure saluée par les deux premiers syndicats de l'entreprise.

"La direction a enfin entendu la CGT", a réagi dans la soirée le premier syndicat de l'entreprise, FO saluant de son côté une négociation "qui témoigne de l'engagement de l'entreprise à préserver l'attractivité des métiers".

Les organisations syndicales représentatives de la RATP - CGT, FO, Unsa et CFE-CGC - ont jusqu'au 23 janvier pour signer ou non cet accord.

"Nous sommes entrés en négociation avec une revendication d’une augmentation de 300 euros. Un bout du chemin a été fait", a souligné la CGT dans un communiqué, précisant qu'un texte serait "soumis à signature la semaine prochaine" à ses militants.

Une clause de revoyure intégrée

Une clause de revoyure est prévue en cours d'année "compte-tenu des incertitudes liées au niveau réel de l’inflation sur 2023", a assuré la Régie.

FO a souligné que "cette négociation, avec une clause de revoyure actée", permettait "à chaque salarié d'avoir la certitude de bénéficier d'une augmentation statutaire mensuelle dès juillet 2023, de 105 à 129 euros net sur 13 mois". Cela correspond pour les salariés "à une augmentation de 3 à 8%, ce qui favorise en priorité les bas salaires", selon le syndicat.

Vendredi, l'Insee a annoncé que l'inflation avait atteint 5,2% sur l'ensemble de l'année 2022, en nette hausse par rapport à 2021 (+1,6%).

Selon les calculs de la RATP, cette mesure salariale permet une hausse moyenne des salaires de 5,7% en 2023 pour l'ensemble des salariés du groupe public.

Cette augmentation doit aussi permettre de favoriser l'attractivité de l'entreprise qui peine à attirer de nouvelles recrues, notamment des conducteurs de bus mais aussi des agents de maintenance et de sécurité.

Le PDG de la RATP Jean Castex a d'ailleurs annoncé vendredi son intention de recruter 4.500 personnes en 2023, dont 2.500 conducteurs de bus et 400 conducteurs de métro, soit le double de l'année 2022.

L'objectif est de rétablir une offre de transport identique à celle d'avant la période Covid mais aussi de se préparer à l'accueil des Jeux olympiques en 2024 à Paris.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la RATP