RATP : une intelligence artificielle pour gérer l’affluence dans le métro

·1 min de lecture
Pour gérer l'affluence, une intelligence artificielle va alors compter le nombre de silhouettes d'êtres humains qu'elle identifie, à partir des images de six caméras présentes sur les quais.
Pour gérer l'affluence, une intelligence artificielle va alors compter le nombre de silhouettes d'êtres humains qu'elle identifie, à partir des images de six caméras présentes sur les quais.

À Paris, à la station Gare de Lyon sur la ligne 14, les voyageurs peuvent désormais connaître en temps réel le taux d'occupation des quais grâce à une intelligence artificielle, rapporte Le Parisien. Une mesure testée depuis mardi 25 mai par la RATP. Un nouvel écran d'affichage et de nouveaux panneaux d'information ont ainsi été installés dans la station de métro. Des annonces sonores sont également prévues dans les prochains jours.

« Nous préparons la future exploitation. Avec le prolongement Sud vers l'aéroport d'Orly et Nord à Saint-Denis-Pleyel, la fréquentation va doubler et passer de 500 000 à 1 million de voyageurs », indique Emmanuel Sologny, directeur du métro de la ligne 14. La question de la fluidité devient alors centrale.

« À aucun moment, nous n'identifions les visages »

Pour gérer l'affluence, une intelligence artificielle va ainsi compter le nombre de silhouettes humaines qu'elle identifie, à partir des images de six caméras présentes sur les quais. Des images supprimées par la suite. « Tout est anonyme. À aucun moment, nous n'identifions les visages », précise le directeur de l'innovation à la RATP, Côme Berbain.

L'IA traduit ensuite les données sur un écran placé près des bornes de validation de billets, dans la salle d'échanges de la gare. Des bonshommes de différentes couleurs indiquent le taux d'occupation des quais : en rouge, les zones saturées avec plus de deux personnes pour 10 m2, en orange, les zones plus denses avec une personne pou [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles