Ratko Mladic, le Boucher des Balkans, condamné à perpétuité en appel

·2 min de lecture
Ratko Mladic n'a plus aucun moyen de faire appel de sa condamnation.

La justice internationale a confirmé en appel la condamnation à perpétuité de Ratko Mladic, 80 ans, qui n'a plus aucun recours pour sortir de prison.

Ratko Mladic passera le restant de ses jours en prison. L'ancien chef militaire serbe de Bosnie a été condamné en appel pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis pendant la guerre de Bosnie de 1992 à 1995. Le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), basé à La Haye, a confirmé le verdict, rejetant l'appel de l'ex-général, reconnu coupable notamment de génocide pour son rôle dans le massacre de Srebrenica, le pire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Ratko Mladic n'a plus aucun recours.

Les mères de certains des 8 000 hommes et garçons musulmans tués par les forces serbes de Bosnie à Srebrenica en 1995 avaient fait le déplacement à La Haye. « C'est un jour historique, non seulement pour nous les mères, mais aussi pour l'ensemble des Balkans, de l'Europe et du monde », a déclaré à l'Agence France-Presse Munira Subasic, présidente de l'une des associations des mères de Srebrenica. Le président américain Joe Biden a également salué un « jugement historique ».

Ratko Mladic, surnommé le Boucher des Balkans, âgé de près de 80 ans, « est un monstre qui ne s'est pas repenti de ce qu'il a fait, même après 26 ans », a-t-elle poursuivi devant le MTPI, en amont du verdict. « Partout où leur armée est venue, partout où ils ont mis les pieds, ils ont commis un génocide », a-t-elle ajouté.

Mladic, un vieil homme avec des problèmes de santé

Au Centre mémorial du génocide, près de Srebrenica, un écran géant diffusait mardi les t [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :