"Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
"Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste?
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - L'histoire aura duré des mois, pour au final ne changer qu'un seul mot. En congrès à Lille ce dimanche 11 mars, Marine Le Pen a proposé que le Front national soit rebaptisé "Rassemblement national". "Il doit être un cri de ralliement pour tous ceux qui ont la France au cœur", a lancé la présidente du FN.

Si ses lieutenants font déjà le tour des micros pour faire le service après-vente de cette nouvelle appellation (qui doit être ratifiée par les adhérents), la proposition de Marine Le Pen a de quoi laisser perplexe. Sur le plan politique d'abord, pas sûr que cette appellation corresponde aux objectifs de la "refondation". Le terme a déjà été utilisé par le Front national en... 1986. Il s'agissait du nom du groupe parlementaire frontiste à l'Assemblée nationale entre 1986 et 1988, "Front national-Rassemblement national".

Trente ans plus tôt, le Rassemblement national avait déjà été le nom d'un parti, alors présidé par l'avocat d'extrême droite Jean-Louis Tixier-Vignancour... dont la campagne présidentielle en 1965 avait été dirigée par Jean-Marie Le Pen (qui a été déchu de sa présidence d'honneur aujourd'hui).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En remontant un peu plus dans l'histoire, on tombe sur le "Rassemblement national populaire". Fondé en 1941 par le collaborationniste Marcel Déat, ce parti avait pour principal projet de "protéger la race" et de collaborer avec l'Allemagne nazie. L'emblème utilisée par cette formation est par ailleurs assez éloquente en la matière.

Un angle d'attaque tout trouvé pour les opposants à Marine Le Pen, comme Alexis Corbière, député de la France Insoumise:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles