Rassemblement National : Marine Le Pen loue la "vague patriote" en Europe

Avec 89 députés RN en France, Marine Le Pen a décrit "une révolution électorale de grande ampleur" et "la plus grande victoire que le mouvement national ait connue en cinquante ans d'existence".

Marine Le Pen a célébré la "vague patriote" en Europe, en Suède ou "demain" en Italie et "après demain" aux Pays-Bas, promettant aussi à la France un "grand basculement politique", dimanche à Agde (Hérault) lors de l'université d'été du Rassemblement National.

La finaliste de la présidentielle a jugé "inexorable" ce "grand retour des Nations d'Europe", une "révolution politique" et "un désaveu d'une Union européenne" qui n'est "même plus fédérale mais impériale".

Ces "mouvements populaires et nationaux" ont gagné "hier la Suède, demain l'Italie, après demain probablement" les Pays-Bas avec "la courageuse et pacifique révolte paysanne qui s'y déroule" face au "pouvoir mondialiste néerlandais", a-t-elle estimé, après la victoire inédite d'un attelage entre droite et extrême droite aux législatives suédoises.

En Italie, une coalition réunissant Fratelli d'Italia de Giorgia Meloni (post-fasciste) et Forza Italia de Silvio Berlusconi (droite libérale) est donnée favorite aux législatives du 25 septembre. Lors d'une discussion informelle avec des journalistes, Marine Le Pen avait expliqué connaître "depuis longtemps" Giorgia Meloni, même si "l'allié historique" du RN est la Ligue de Matteo Salvini, en net recul dans les sondages.

"Grand basculement politique" en France

En France, avec la constitution d'un groupe de 89 députés RN à l'issue des législatives de juin, Marine Le Pen a décrit "une révolution électorale de grande ampleur", "la plus grande victoire que le mouvement national ait connue en cinquante ans d'existence".

Cela "pose le socle du grand basculement politique", a jugé la cheffe de file de l'extrême droite française dans ce discours de rentrée sur le thème de "l'alternance pour la France". "L'immigration, il n'y a que le Rassemblement national pour s'y opposer", a-t-elle aussi insisté.

Sur les dossiers internationaux, Marine Le Pen a par ailleurs dénoncé un "discours hallucinant de Madame Von der Leyen", la présidente de la Commission européenne, à propos de la guerre en Ukraine et de la Russie lui reprochant de "dangereuses postures belliqueuses". La présidente du groupe RN à l'Assmblée nationale a par ailleurs fustigé "une Union Européenne hystérisée par la guerre en Ukraine dans des sanctions inappropriées et irréfléchies" contre la Russie.

Le RN a tenu de vendredi à dimanche ses Universités d'été dans la station balnéaire du Cap-d'Agde, avec des discours, ce dimanche, de Louis Aliot et Jordan Bardella, qui briguent tous deux la présidence du parti lors du congrès prévu début novembre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marine Le Pen "regrette" que les débats parlementaires ne reprennent pas en septembre