• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rassemblement national : Louis Aliot annonce sa candidature à la présidence du parti

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le maire de Perpignan se présente au congrès du RN pour remplacer Marine Le Pen qui a pris ses distances avec le parti. Il affrontera Jordan Bardella, actuellement président par intérim. Pour la première fois depuis 1972, ce ne sera pas un membre de la famille Le Pen qui le présidera.

C'était un secret de polichinelle mais c'est désormais officiel. Louis Aliot sera candidat à la présidence du RN dont le congrès aura lieu le 5 novembre prochain.

" Je serai candidat parce que c’est mon devoir avec tout ce qu’a réalisé Marine et tout ce qui reste à réaliser. Il reste encore beaucoup à faire pour permettre à nos idées d’arriver à la tête de l’État", a annoncé ce jeudi soir le maire de Perpignan sur BFMTV, après l'avoir officialisé plus tôt dans les colonnes de L'Opinion.

Une victoire peu probable

L'ex-député croisera le fer avec Jordan Bardella, pour l'instant grand favori. Apprécié des militants, engagé au RN depuis 1990 et ancien très proche de Jean-Marie Le Pen, l'élu part avec un handicap: il ne représente pas le renouvellement que porte, lui, le jeune homme de 26 ans.

Auréolé des 42% au second tour de la présidentielle de Marine Le Pen et de l'entrée de 89 députés à l'Assemblée nationale le 19 juin dernier - un score historique-, le député européen semble avoir un boulevard devant lui alors que Marine Le Pen ne se représente pas. Ce sera la première fois depuis 1972 que le parti ne sera pas dirigé par un membre de sa famille.

Louis Aliot assure d'ailleurs y croire dur comme fer.

"Ce sont nos adhérents qui décident et j’irai porter la bonne parole. Je n’ai pas d’ennemi (...). Il n'y aura pas de lutte fratricide et malsaine comme on peut voir ailleurs", avance encore l'élu.

Le Pen neutre dans la bataille

Charge désormais pour l'élu de Perpignan de parvenir à récolter d'ici le 9 septembre au moins 76 signatures de membres du conseil national sur 400, comme l'exige le parti pour pouvoir présenter sa candidature. L'exercice n'est pas gagné alors que sa rupture amoureuse avec Marine Le Pen a laissé de mauvais souvenirs en interne aux cadres.

"Il s'y prend comme un pied pour convaincre", lâche, même, sévère un député RN qui, pourtant, l'apprécie auprès de BFMTV.com.

Le vote électronique des militants débutera le 30 septembre avant la clôture des voix le 3 novembre et l'annonce officielle du gagnant le 5 novembre.

De son côté, Marine Le Pen a déjà prévenu: elle ne prendra pas position.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Louis Aliot, maire RN de Perpignan: "Nous ne comptions pas rentrer dans le gouvernement Macron"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles