Rassemblement évangélique en Alsace : le pasteur dénonce "des menaces physiques" alors que la communauté compte déjà 17 morts liés au coronavirus

franceinfo

Le pasteur Samuel Peterschmitt de "l'église évangélique de la Porte ouverte chrétienne" a dit mardi 24 mars à franceinfo que sa communauté était victime d’un "déchaînement sur les réseaux sociaux" et de "menaces physiques". Son église avait organisé un rassemblement à Mulhouse (Haut-Rhin) du 17 au 24 février. Des fidèles, venues de la France entière, ont été contaminées en nombre par le coronavirus.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France et dans le monde dans notre direct

Un rassemblement qui a été un des plus importants foyers de propagation du virus en France. "Nous avons déjà au sein de la communauté 17 décès. Nous avons des familles endeuillées, des personnes qui sont dans le coma" et "des personnes qui sont encore hospitalisées", a-t-il indiqué.

franceinfo : Dans quel état d'esprit est votre église plus d'un mois après votre rassemblement ?

Samuel Peterschmitt : Il y a une tension qui existe aujourd'hui avec bien sûr un déchaînement sur les réseaux sociaux allant jusqu'à des menaces physiques. Tout cela est né simplement d'une photo. Nous avons un parking de 450 places. Il y avait cinq voitures, tout simplement parce que nous avions une petite équipe de salariés qui, ce matin-là, dans le cadre de ce que la préfecture nous autorisait, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi