Rapport sur les violences sexuelles dans le patinage : Sarah Abitbol se dit "soulagée" et "fière d'avoir brisé quelque chose d'important"

franceinfo
·2 min de lecture

"On m'entend et on m'écoute. Je suis soulagée. C'est une première étape", a réagi mardi 4 août sur franceinfo l'ancienne patineuse Sarah Abitbol - à l'origine des révélations sur les violences sexuelles dans les sports de glace - quelques heures après la publication du rapport de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR). L'instance estime que "plus d'une vingtaine d'entraîneurs" de danse sur glace "seraient mis en cause" dans des affaires de violences sexuelles, physiques ou verbales. L'IGESR estime aussi que l'organisation de la fédération a favorisé "une forme d'omerta".

Une prise de conscience sur la sécurité des enfants

"On peut dire que la honte a changé de camp et aujourd'hui, je peux me regarder dans la glace en étant fière de moi et en disant que j'ai vraiment brisé quelque chose de très important, confie Sarah Abitbol.

Beaucoup de parents me félicitent. Il fallait le faire. J'ai hésité, mais aujourd'hui, vraiment, je ne regrette pas.

Sarah Abitbol

à franceinfo

"Le résultat est qu'il y a 20 agresseurs et donc, à mon avis, de nombreuses victimes. Et c'est ça, surtout qui me rend triste, poursuit l'ancienne patineuse. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi